24.09
16:31

Le commissaire Vandersmissen "écarté" après les incidents de la manifestation "Santé en lutte"

La manifestation "Santé en lutte" du dimanche 13 septembre avait été émaillée par des heurts avec la police. Un homme semblant être photographe avait prêté main forte à la police, devant les yeux du commissaire Vandersmissen. Celui-ci est écarté "le temps d'une enquête".

Le 13 septembre dernier, des altercations avec la police avaient eu lieu lors de la manifestation du personnel soignant à Bruxelles. A partir de la 8e seconde, on pouvait voir sur nos images LN24, un homme se faire plaquer au sol par un policier en civil et le commissaire Pierre Vandersmissen, chef du maintien de l’ordre de la zone Bruxelles-Ixelles, relève Le Soir. Ce qui semble être un photographe asperge ensuite de gaz lacrymogène l'homme à terre, avant de s'arrêter suite à un geste de la main du commissaire Vandersmissen, en charge des opérations.

Une enquête du quotidien révèle que si l'homme a bien publié des photos, il semble également connaître le commissaire. Et qu'il n'était a priori pas autorisé à faire usage d'une arme policière. Suite aux révélations du Soir, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close a, "après avoir vu les images, écarté le directeur des opérations le temps de l'enquête". 

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article